24 septembre 2021
isolation phonique du plafond

Isolation phonique pour plafond : comment est-ce réalisable ?

Avoir un environnement extérieur agité près de sa maison ou un voisin bruyant, affecte et nuit à beaucoup de personnes. Heureusement, les isolations phoniques existent… et c’est d’autant plus vrai quand on joue un instrument de musique ou que l’on apprécie l’écouter sans déranger ses voisins, voire sa famille !

Comment faire une isolation phonique au plafond ?

L’isolation phonique et l’isolation acoustique, bien qu’elles se ressemblent, sont légèrement différentes l’une de l’autre. L’isolation acoustique concerne toutes les nuisances sonores. Or que, l’isolation phonique concerne en particulier les sons des voix et des pas.

C’est une technique permettant de limiter la propagation des sons, que ce soit à l’intérieur, ou à l’extérieur de la maison. Elle se fait grâce à différents matériaux, les plus utilisés pour l’isolation phonique sont :

La ouate de cellulose

Ce matériau reste le plus efficace pour limiter les nuisances sonores. Il permet également l’isolement de l’humidité et de la moisissure et il a un très bon rapport qualité/prix. Cependant, la ouate de cellulose doit être installée par un professionnel, car elle est fragile et risque de s’abimer si elle se retrouve entre de mauvaises mains.

Le liège

C’est un matériau écologique et économique qui permet d’empêcher la propagation des bruits les plus forts, tels que les bruits d’impacts. Il confère en plus une isolation thermique à la maison.

La fibre de bois

Cet isolant est utilisé sous forme de panneaux. Il est très efficace pour l’isolation phonique. Il limite les bruits aériens et les bruits d’impacts, mais pas que, il est également étanche à l’air et inhibe la propagation du feu.

La paille

C’est un isolant écologique et biodégradable qui a prouvé son efficacité contre les nuisances sonores. Il est très utilisé pour l’isolation phonique et acoustique.

La réalisation d’isolation phonique au plafond

L’isolation sonore peut se faire pour les murs, les plafonds, les fenêtres et les portes. Généralement, pour les murs et les plafonds le même type de matériaux est utilisé.

Il faut commencer par le choix du matériau puis par la réalisation de devis pour évaluer le coût des travaux. Pour choisir un matériau d’isolation phonique du plafond, tout dépend du type de nuisance sonore que vous voulez limiter : les bruits d’impacts, les bruits aériens ou les vibrations.

Ensuite, il faut doubler le plafond en installant un faux plafond en plâtre. Les deux sont séparés par une ossature, où est placé l’isolant phonique.

Le seul inconvénient du doublage de plafond est la diminution de la hauteur.

Le prix de l’isolation phonique du plafond est calculé à partir de la nature du matériau utilisé et la surface couverte.

Les prix pour les matériaux cités ci-dessus sont pour le mètre carré :

  • La ouate de cellulose : de 20 à 30€ ;
  • le liège : entre 10 et 30 € ;
  • la fibre de bois : de 12 à 20 € ;
  • la paille : 35 €.